C’est bientôt la fin, le début d’une nouvelle vie. Dans le noir, allongée, je me demande si j’ai raison. Vouloir partir, vouloir rester. Être torturée entre les deux, ne plus savoir. Choisir entre sa carrière et son cœur. Comme sur un fil, peur de basculer, peur de changer. Regarder en arrière, ne plus reconnaître celle qui était sur les photos à ma place. Ai-je tant changé ? Ne plus avoir le même regard sur la vie, sur les hommes, sur moi. Se demander à chaque instant si ce que je fais n’est pas le fruit de mes peurs les plus profondes. Fuir dans le travail pour ne plus se blesser en amour. Fuir très loin pour ne pas penser à ceux qui m’ont blessée. Fuir de toutes mes forces pour ne plus avoir à penser. Se réfugier dans des journées remplies pour ne plus sentir ce vide, qui doucement me prend par les pieds depuis que j’ai quitté la ville où je suis née.