11 ans. Rien n'a changé et tout est différent.

11 ans et 2 pays.

11 ans et une trentaine d'employés.

Responsabilités différentes, monde à faire tourner, à aider, à former. Pourtant le même trou noir. Sensation de vide que les années n'ont pas réussi à combler. Moments différents. Nouveaux compagnons de route. Certaine maturité à ce qu'il paraît. Ou une meilleure maîtrise des masques ? Une dextérité inédite quand il s'agit de jongler. Sourire pour les autres. Rassurer.

Date fatale qui ramène des questions, doutes comme si de rien n'avait changé. Journée à ne pas passer seule mais la solitude ne trompe pas. Elle est dans le coeur au quotidien. A chaque pas, elle pèse. A chaque nouveau regard, nouvelle question, nouvelle vie à ouvrir. Se demander si cela cessera. Le regard perdu au loin, il y a de ces instants qu'on ne peut retenir. Ces sentiments qui ne s'estomperont peut-être jamais. Doute intense.

11 ans et 11 semaines impossibles à vivre.